mardi 20 septembre 2011

Emission du 13 septembre 2011

 Les titres abordés : 


 Bastien Vivès 
  • Le Goût du Chlore, Casterman                   [BMI]


© Casterman /Vivès 20
Le Goût du Chlore c'est un peu acre. Ça débouche le nez et irrite les bronches. Ça laisse comme un arrière-goût au fond de la gorge quand on a trop bu la tasse. C'est la rencontre entre un jeune homme et une jeune fille. Lui, sur les conseils de son kiné, s'entraîne au dos crawlé pour soigner sa scoliose. Elle, ancienne championne de natation, lui apprend à mieux nager. Ce sont des jeux d'enfants qui deviennent grands.

Finalement, malgré les progrès accomplis, elle attendra qu'il soit sous l'eau pour lui avouer. Avouer quoi ? Il n'a pas compris. Elle reviendra pour lui dire de vive voix. Mais garde à lui de ne pas se noyer ! Loin des clichés de sorties de lycée aux petit durs dragueurs et aux filles émerveillées, dans le Goût du Chlore, c'est lui qui n'ose pas et c'est elle qui d'une manière ou d'une autre va l'aider à sortir de l'eau, à   trouver le tempo de sa propre respiration.



©Vraoum 2008 Vivès
  •  La Boucherie, Vraoum    [BMI]


Autopsie d’une relation amoureuse, La Boucherie peint les joies et les misères d’un couple anonyme.
Bastien Vives en tire le portrait de bien des histoires d’amour... de celles qui finissent mal.






 Otto T. et Grégory Jarry
  • Petite histoire des colonies françaises, tome 4 : la Françafrique, FLBLB            [BMI]

     

    ©FLBLB Grégory Jarry Otto T. 2011
    La Françafrique n’existe pas, elle n’a jamais existé.
    D’abord, qu’est-ce que ça voudrait dire la Françafrique ? Ça voudrait dire qu’après la décolonisation, dans le dos du peuple français, en dehors du champ démocratique, nos élites politiques auraient conservé des liens de sujétion avec nos anciennes colonies d’Afrique en plaçant à leur tête des présidents dévoués à leurs maîtres d’hier ?
    Comment aurions-nous réussi un coup pareil ? Il aurait fallu plus que des bases militaires dans ces pays, plus que des Monsieur Afrique de l’Élysée, plus que des Elf, des Cogema, des Bouygues et des Bob Denard pour faire la Françafrique. Il aurait fallu un silence total et l’assentiment de toute la classe politique.
    La France est un pays libre, les journalistes, les universitaires, les associations, les juges et les artistes font un travail extraordinaire de contre-pouvoir qui empêche tout népotisme.
    Allons, soyez tranquilles, la Françafrique n’existe pas, elle n’existera jamais. 


Harvey Pekar

  • American Splendor, Anthologie, Çà et là (3 tomes parus)       [BMI]

     

    ©Cà et là Pekar 2009
    Avec American Splendor, Harvey Pekar décrit le quotidien de la middle-class américaine, à travers sa propre expérience d’archiviste dans un hôpital public et ses relations sentimentales mouvementées, sans rien cacher de son caractère colérique ou des ses troubles maniaco-dépressifs. Il réalise également les portraits de personnages croisés ici et là et brosse un tableau désabusé de Cleveland, ville industrielle touchée de plein fouet par la crise des années 70. En se mettant ainsi en scène, Harvey Pekar, anti-héros d’une Amérique désenchantée après le choc du Vietnam, révolutionne le genre et créée la première série de bande dessinée autobiographique, qui influencera par la suite de nombreux auteurs et sera adapté au cinéma en 2003 (le film American Splendor remportera le Grand Prix du Festival de Sundance et sera sélectionné au Festival de Cannes cette année-là).






Le DVD d'American Splendor          [BMI]

film réalisé par Shari Springer Berman et Robert Pulcini, sorti en 2003






 
Goupil Acnéique et Abraham Kadabra

  • Paf et Hencule French Doctors, Même pas mal             [BMI]

©Meme pas mal 2010
L’irrévérence s’est parée de méchanceté et enroulée dans l’humour le plus sordide, grinçant, sarcastique, caustique et cruel. Ca purule par tous les pores, ça jaillit en plein dans la tronche, ça fait saigner du nez, et tout le monde aime ça. Abraham Kadabra et Goupil Acnéique n’y vont pas avec le dos de la cuillère, non, ils fourchettent avec véhémence dans le bon goût, quitte à choquer mamie; quoi qu’il y ait de bonnes chances qu’elle-même se poile en cachette après la messe en lisant l’objet. Tout est dans le nom, « Paf & Hencule ». ça ne transpire pas la finesse, me direz-vous. Si vous saviez...C’est pire encore que ce que vous imaginez. Et pourtant, si. C’est fin.






Fane et Jim
  • Petites Eclipses, Casterman               [BMI]
©Casterman Fane Jim 2007
Six amis.
Quatre jours et quatre nuits à passer ensemble, dans le sud, en attendant l'éclipse.Le bruit des rires et des retrouvailles. La vie, l'amitié, les espoirs, les rêves, le temps qui passe, les petits renoncements, les petites trahisons...Les fragilités.Petites éclipses
Quelques jours avant la grande éclipse de soleil, six personnages quittent Paris pour aller vivre ensemble l'événement dans un gîte rural du sud de la France. Trois femmes, trois hommes. Tous ou presque sont trentenaires et amis de longue date, déjà un peu cabossés par la vie, mais avec des rêves et des désirs plein la tête. Quel précipité humain inattendu - au sens presque chimique du terme - ce huis-clos improvisé va-t-il finalement générer ?
Nouveaux venus chez Casterman, Fane et Jim proposent ici, au format narratif d'un roman graphique, une manière de road-movie immobile dans la psyché individuelle et collective de leurs personnages. Tour à tour drôle, touchant, exubérant, une vraie découverte.
Atypique, ce grand récit l'est aussi par son mode d'élaboration. Complices de longue date, ses deux auteurs se sont en effet rencontrés une fois par semaine, entre mai 2004 et janvier 2005, pour élaborer et développer ensemble un découpage crayonné, page après page, chacun étant "responsable" de trois des six personnages principaux. Ils co-signent ainsi la totalité du scénario et des roughs. Fane a finalisé seul le dessin des planches.




 Antonio Altarriba et Kim
  • L'art de voler, Denoël

©Denoel 2010
  Ce livre est né d'un fait réel : le suicide d'un homme de 90 ans qui s'élance du quatrième étage de sa maison de retraite pour voler enfin librement. Dernier fils d'une famille rurale, le père d'Antonio Altarriba naît en Aragon à l'orée du XXe siècle. Son idée fixe est de quitter son village pour les lumières de la ville. Il rallie les cohortes d'Espagnols sans pain ni toit, exploités, exposés à toutes les rigueurs du temps : chute de la monarchie, Seconde République, guerre civile, dictature de Franco, exode, Deuxième Guerre mondiale, retour et exil intérieur...
À travers les tribulations extraordinaires de cet homme ordinaire, Altarriba et Kim donnent une dimension universelle à la trajectoire d'une particule élémentaire qui ne renonce jamais jusqu'à l'heure ultime à voler sur les ailes de la justice et de la liberté.





Les Brêves



  • Delcourt rachète Soleil                                  
 Les liens entre les maisons de Guy Delcourt et Mourad Boudjellal sont déjà anciens. Entre 1990 et 1993, Soleil confiait la gestion de ses droits étrangers à Delcourt. Mais le rapprochement entre les deux maisons concurrentes se fait surtout en 2003, avec la création de leur filiale commune de diffusion, Delsol. Une plateforme qui assure aujourd’hui la diffusion de Futuropolis, Gallimard BD, les Humanoïdes Associés, Bamboo, et Panini. Les éditions Delcourt,qui viennent de fêter leurs 25 ans, précisent aujourd’hui que Mourad Boudjellal reste actionnaire de Soleil, mais ne se consacrera qu’aux relations avec « les auteurs historiques de la maison ». Il avait déjà cédé récemment une large part de Futuropolis à Gallimard. La gestion de son club de rubgy le RC Toulon l’accapare véritablement.
« Dans la nouvelle configuration, les éditions Soleil comme les éditions Delcourt (et leur filiale Tonkam) verront leur identité préservée, dans le plus grand respect de leurs auteurs et de leurs salariés, et trouveront un terrain propice à l’accomplissement de leurs ambitions éditoriales« , précise le communiqué. On ne sait pas trop quel est ce « terrain propice« , mais il pourrait être une réduction du nombre de nouveautés, dans des segments parfois proches des deux catalogues, l’heroic fantasy, le fantastique ou le polar. Mais ceci n’est que spéculation. Il reste que ce nouvel ensemble « devient, par son chiffre d’affaires, le premier groupe indépendant du marché francophone de la bande dessinée », précise le communiqué.


  • Tardi et Guarnido récompensés aux Eisner Awards 

Chaque année, lors du Comic-Con de San Diego, les Eisner Awards – hommage à Will Eisner, l'auteur du Spirit – récompensent les meilleures bandes dessinées publiées aux Etats-Unis. Vendredi 22 juillet, le Français Jacques Tardi a reçu deux Eisner Awards pour “C’était la guerre des tranchées”, et l'Espagnol Juanjo Guarnido gagne un prix pour la série “Blacksad”. 




Mercredi 14 septembre débarque sur la toile une émission consacrée à la bd. Elle va proposer toutes les 2 semaines des interviews d'auteurs ou d'experts pour faire le point sur le 9è art. C'est Philippe Druillet qui ouvre le bal.




On a écouté
  • Birdy Nam Nam Abesses
  • The Groupies Down in the Bottom





Aucun commentaire:

Publier un commentaire